Rencontre avec Alexandre SLATTER

Alexandre Sattler chemine dans la mouvance des photographes voyageurs humanistes. Dans ses nombreuses pérégrinations, Alexandre s’est toujours appliqué à partager ses expériences de vie à travers la photographie, la réalisation de documentaires vidéos ou la création d’émissions radio. Cette démarche l’a conduit à la création de Regard’ailleurs, une association qui met en avant des projets et des actions d’ONG dont il a découvert le travail lors de ses missions et reportages à l’étranger.

Je voyage légèrement, et emmène le minimum d’équipement. Souvent un boitier Nikon avec deux ou 3 objectifs, un trépied manfrotto et une petite led. J’essaye de saisir l’émotion et de la partager aux travers de mes images.

Suivez-le sur son site internet :

www.gaia-images.com

Ou sur Facebook :

https://www.facebook.com/gaiaimages/

Je vous propose une série sur les 3 singes

« Le bonheur est intérieur »

Cette maxime fut notamment prise pour devise par Gandhi, qui gardait toujours avec lui une petite sculpture de ces trois singes.
D’autres interprétations sont également connues ou possibles :
Il y a ceux qui voient des choses et en parlent, mais n’écoutent pas ce que l’on leur dit… Il y a ceux qui ne voient rien, écoutent les autres et en parlent…

Il y a ceux qui entendent et voient des choses, mais n’en parlent pas… L’origine des trois singes de la sagesse

Même s’il est difficile de dater précisément l’apparition des premiers singes de la sagesse, on pense qu’ils furent introduits dans le bouddhisme par un moine aux environs du VIIème siècle. Selon la légende, ce moine était accompagné par un singe durant ses périples. Son nom est Xuanzang, l’un des plus importants traducteurs de textes bouddhistes en Chine. Il quitta la Chine pour se diriger vers l’Inde, après avoir compris qu’il était temps de partir à la recherche de textes bouddhistes pour les ramener dans son pays natal.

Categories: Les photographes édition 2019Tags: